Les goshuin… ce qui signifie :

: go” est une particule utilise pour donner un caractère honorifique au mot
: “shu” signifie la couleur rouge vermillon
: “in” signifie le sceau/ le tampon

Ça a été une grosse motivation à la fin de mon voyage… j’ais parcouru 294 km à pied en une vingtaine de jours pour pouvoir rapporter plus de 120 goshuin répartis sur 5 goshuin-cho (livres).

Je me suis aidé de google map pour localiser les temples, et j’ai ensuite transféré un à un sur mon téléphone les endroits de chacun de ces presque 300 temples que j’ai visités…

Vient ensuite la question du matin, qui s’appelle aussi le problème du voyageur de commerce : j’ai une liste de villes, sachant que je ne peux recevoir des goshuin qu’entre 10 h et 16h environ, quel trajet dois-je faire pour visiter le plus de temple et minimiser la distance parcourue?

De préférence, un trajet comprenant un gros temple avec un beau jardin par jour…

Sur place, plusieurs possibilités. Soit c’est un grand temple, dans ce cas c’est simple, dans une cabane à l’entrée/sortie du temple il est possible de déposer son goshuin-cho et de faire la visite pendant que le tampon est fait. Soit c’est un temple privé, qui n’accepte pas de visiteurs : une petite barrière en bois empêche le passage. La dernière possibilité : les temples privés qui acceptent les visiteurs, mais où il n’y a pas de cabanes spécifiques. On peut alors sonner chez les gens pour demander son goshuin. Je ne l’ai pas souvent fait, j’avais l’impression d’être un enfant qui demande des bonbons à Halloween en porte à porte, et ça me gêne…

La barrière de la langue apparaît alors… surtout quand on sonne à un interphone où on ne peut montrer son goshuin-cho… Pour remédier à ça, j’ai appris une phrase « goshuin itadakemasuka » (Est-il possible de recevoir un goshuin ?). Ca fait la moitié du chemin : ils comprennent ce que je veux. Le problème quand on parle japonais… c’est qu’on nous répond en japonais, et c’est l’autre moitié du chemin : comprendre la réponse ! Heureusement, on finit par comprendre, soit parce que la personne arrive au bout de quelques instants, soit parce qu’au bout de 50 minutes… personne n’est venu. C’est forcément ces goshuin que je préfère, parce qu’ils m’ont demandé plus de courage.

Cette « quête » (ce sont des attestations de prière après tout) m’a permis de découvrir beaucoup de quartiers différents de Kyoto dans lequel je ne serais jamais allé sinon, un but pour passer les 20 derniers jours de mon séjour japonais, que je ne regretterai pas !

Catégories : Japon

6 commentaires

Hasti · 20 mai 2018 à 11 h 38 min

Wow… je suis fière de toi ! Bravo 👏👏👌

    max_power · 20 mai 2018 à 13 h 25 min

    merci, Hasti! maintenant, bientôt le retour 😉 😉

      Hasti · 20 mai 2018 à 23 h 32 min

      ouiii… et on t’attends 🙂 🙂 …

        max_power · 21 mai 2018 à 6 h 01 min

        🙂 🙂

Aurore · 24 mai 2018 à 13 h 54 min

Waouh une vrai quête… J’avais quelques articles de retard, toujours un plaisir et une évasion de notre quotidien (qui crois moi n’est pas de trop en ce moment)
Sinon merci pour la très joli carte, j’adore:)
A très vite
Bientôt les states non (ah oins que tu es changé de programme????)

    max_power · 26 mai 2018 à 9 h 42 min

    Merci Aurore! J’espère que ça se passe bien pour toi en ce moment…
    Finalement pas de States, j’ai passé plus de temps au Japon et annulé le reste…
    Je viens de rentrer en France, même si je suis déjà reparti à Dijon 😉
    A bientôt!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *